CGLTE (CGLTE OA)

Carte d’identité

La Convergence Globale des Luttes de la Terre et de l’Eau ouest africaine est une synergie des mouvements et organisations de la sous-région, pour mener des actions collectives basées sur des analyses et propositions communes déclinées dans la déclaration et le livret vert de la convergence. Elle est basée sur des principes et convictions clairement définis dans ces deux documents. Composée de plus de 300 organisations comprenant les agriculteurs, éleveurs, pêcheurs, forestiers et des organisations représentant des victimes d’accaparement de terres et de l’eau, tant en milieu rural, périurbain et urbain, des déguerpi-e-s des quartiers populaires, des jeunes, des femmes et des ONG réunis au sein des plateformes nationales, la CGLTE OA est présente dans 15 pays de l’Afrique de l’Ouest.

Son objectif global est d’influencer les politiques et les textes législatifs en cours d’élaboration sur le foncier, l’eau, les ressources et les semences dans l’espace CEDEAO et UEMOA pour défendre nos droits dans le cadre de la souveraineté alimentaire en promouvant l’agroécologie paysanne et en s’appuyant sur le droit à l’alimentation.

Objectifs

Specifiquement, la CGLTE a pour objectifs de :

  • sensibiliser la population des pays de l’Afrique de l’ouest sur l’accaparement des terres, de l’eau et des semences ainsi que les défis et enjeux liés à ces ressources ;

  • mobiliser les organisations et mouvements sociaux de l’Afrique de l’ouest pour la construction d’un mouvement fort afin de faire valoir et sécuriser les droits des communautés et promouvoir l’agriculture familiale basée sur l’agroécologie paysanne et la souveraineté alimentaire ;

  • s’engager pour la paix, la justice et l’équité sociale et environnementale, l’égalité de genre, la santé publique et la lutte contre le changement climatique

  • interpeler les autorités politiques et administratives nationales et les institutions sous régionales (CEDEAO et UEMOA) sur leurs engagements pour la réalisation des droits humains et la mise en œuvre de nos revendications et propositions pour l’implémentation des directives de la FAO sur le droit à l’alimentation, les directives sur la gouvernance des régimes fonciers, le cadre de lignes directrices sur les politiques foncières en Afrique, y compris leur déclinaison sous régionale qui est développée à la CEDEAO et la Mauritanie, ainsi que les règlements sur les risques liés aux biotechnologies qui sont développés par l’UEMOA.

  • soutenir tout-e-s les militant-e-s et les communautés qui défendent les droits humains liés à la terre, à l’eau et aux semences et dénoncer leur criminalisation.

Programmes en lien

Modes d’action

  • diffusion de bonnes pratiques, création de labels
  • études de cas, modèles et simulations
  • mise en réseau d’acteurs
  • formation
  • mobilisation, manifestation

Publics cibles

  • collectivités territoriales
  • communautés, minorités
  • décideurs politiques
  • Paysans, organisations paysannes

Thèmes de travail

  • agriculture et alimentation
  • communs
  • environnement
  • gestion des territoires
  • recherche et innovation technologique